Guadeloupe : Un touriste retrouvé vivant dans la forêt, six jours après sa disparition

SAUVETAGE Le vacancier de 69 ans a été découvert à proximité d'une cascade

20 Minutes avec Agences
Un gendarme. (Illustration)
Un gendarme. (Illustration) — XAVIER VILA/SIPA

Un vacancier, originaire de Normandie, âgé de 69 ans et recherché depuis le 13 janvier au soir en Guadeloupe, a été retrouvé « affaibli, désorienté et n’ayant pas tous ses esprits » mercredi matin « par une randonneuse », dans le secteur de Sofaïa à Sainte-Rose, indique la gendarmerie. « Il a été retrouvé à proximité de la cascade, dans la nature », a expliqué à l’AFP le capitaine Rachid Boumlil, commandant en second de la compagnie de Gendarmerie de Pointe-à-Pitre.

Un important dispositif de recherche

« Une randonneuse a entendu du bruit et a vu cet homme surgir de la nature et venir vers elle pour être secouru ». Il a été évacué vers le CHU sans pouvoir fournir d’explication sur les jours passés en forêt.

Après l’alerte, lancée jeudi soir par l’épouse du disparu, parti se promener seul dans ce secteur boisé assez fréquenté, les gendarmes avaient déployé d’importants moyens. « L’hélicoptère » et « de multiples personnes à pied, militaires de la gendarmerie, des randonneurs, traileurs ayant été sur les multiples traces jusqu’à des distances assez importantes, des équipes cynophiles des sapeurs-pompiers vendredi et samedi », ainsi que « des randonneurs » sensibilisés sur le parking au départ de la trace ont sillonné la zone quotidiennement, a expliqué le capitaine.

De l’eau en abondance

« Il était dans le secteur où on l’imaginait » et avait à cet endroit « de l’eau à foison grâce à la cascade et différents cours d’eau », précise-t-il. « On comprend mal aujourd’hui qu’on n’ait pas rencontré plus tôt cette personne qui pouvait encore bouger » et son audition devrait « permettre de mieux comprendre les raisonnements dans ce type de situation, pour mieux orienter les recherches », a-t-il ajouté.

L’homme, qui « n’était pas en capacité de répondre » aux questions des gendarmes « et d’avoir un discours clair », sera entendu « par la suite, pour essayer de déterminer quel a été son périple » a conclu le capitaine. Une enquête avait été ouverte pour « disparition inquiétante ».