Mayenne : Le propriétaire du python retrouvé dans la nature ne sera pas inquiété

REPTILES Aucune enquête ne sera diligentée pour trouver l’identité de l’impressionnant reptile découvert au bord d’une route le 7 janvier au nord-est de Laval

F.B.
— 
Un python (illustration).
Un python (illustration). — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

L’histoire a fait pas mal de bruit en Mayenne ces dix derniers jours. Le cadavre d’un impressionnant serpent, long d’environ 1,50 m, avait été retrouvé le 7 janvier au bord d’une petite route sur la commune de Mézangers​, à 30 km de Laval. Passé l’étonnement collectif, des spécialistes vétérinaires ont affirmé que le reptile était un python. Ils ont aussi estimé qu’en raison de son état de décomposition, l’animal ne s’était pas déplacé tout seul jusqu’à cette route mais qu’il était probablement déjà mort lorsqu’il y a été déposé.

Qui pouvait donc être le propriétaire d’un tel reptile, dont la détention est minutieusement encadrée et soumise à un agrément préfectoral ? Très difficile à savoir, dans la mesure où le serpent n’était pas muni d’une puce d’identification, pourtant obligatoire.

Et il n’y aura pas d’autre investigation, rapporte Ouest-France ce lundi.  L'Office français de la biodiversité, qui aurait eu les moyens juridiques de lancer une enquête judiciaire, a décidé de ne pas donner suite. Sauf surprise, le mystère du python mayennais restera donc entier.