Haute-Garonne : Un détenu retrouvé pendu dans sa cellule à la maison d’arrêt de Seysses

PRISON L’homme devait être jugé cette semaine pour des menaces à l’encontre de surveillants

20 Minutes avec AFP
— 
Un gardien de prison dans la maison d'arrêt de Seysses.
Un gardien de prison dans la maison d'arrêt de Seysses. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Un détenu de la maison d’arrêt de Seysses a été découvert mort pendu dans la nuit de jeudi à vendredi. Cet homme, âgé d’une trentaine d’années, devait être jugé mardi à  Toulouse pour avoir menacé des surveillants. « Une enquête pour recherches des causes de la mort est en cours et l’autopsie sera effectuée dans les prochains jours », a indiqué le parquet de Toulouse à l’AFP.

« Il devait être jugé prochainement pour menaces sur les surveillants pénitentiaires et dégradation par moyen dangereux de sa cellule » lorsqu’il se trouvait au centre pénitentiaire de Muret, duquel il avait été transféré en fin d’année vers la maison d’arrêt.

Placé à l’isolement, il était connu pour des faits de nature criminelle et avait passé plusieurs années en prison. Selon le parquet, il n’avait pas exprimé d’idées suicidaires. Une expertise psychiatrique avait toutefois été ordonnée par le tribunal.

Son avocate, maître Séverine Faine, n’était pas encore en possession des résultats. Elle a indiqué que l’audience en comparution immédiate de mardi était maintenue, « afin que le tribunal constate l’extinction de l’action publique pour cause de décès ».