Toulouse : Il explique qu’il veut acheter une voiture, part l’essayer… mais ne revient jamais au garage

ARNAQUE Parti du garage au volant de la voiture qu’il n’avait pas payée, le jeune homme a fini par être retrouvé quelques heures plus tard

B.C.
— 
Le jeune homme a été interpellé en possession des clés de voitures volées (illustration).
Le jeune homme a été interpellé en possession des clés de voitures volées (illustration). — Pixabay / Tumisu

Mardi, auprès du vendeur du garage automobile  toulousain qui l’a accueilli, ce jeune homme en a fait des caisses sur la Clio 5 qu’il voulait se payer. Il a même négocié le prix de cette voiture au kilométrage limité. Evidemment, il n’a pas voulu s’engager sans l’avoir au préalable testée, comme cela arrive souvent avant un achat de ce montant.

Habitué à ce genre de demande, le garagiste lui a donné son accord, tout en s’assurant au préalable de faire une photocopie de sa carte d’identité. A 11 h, le jeune homme prend ainsi le volant pour un petit tour dans le quartier voisin de la Reynerie. Une demi-heure plus tard, ne le voyant pas revenir, le vendeur l’appelle, lui demandant ce qui lui arrive. Le futur acquéreur lui répond qu’il ne va pas tarder. A 14 h, toujours aucune voiture en vue. Le vendeur lui passe à nouveau un coup de fil. Son interlocuteur lui dit qu’il a une course à faire et qu’il arrive.

Mais les minutes s’égrènent et la fameuse Clio ne pointe toujours pas le bout de son pare-chocs. Le garagiste alerte la police et porte plainte pour « abus de confiance ». Dans la soirée, à quelques encablures du garage, une patrouille repère le véhicule signalé. Avec à l’intérieur, le fan de Clio. Ce dernier se trouvait toujours, mercredi, en garde à vue.