Nice : Une femme de 45 ans retrouvée morte, un homme s'est rendu à la police

FEMINICIDE PRESUME L’auteur présumé du meurtre serait l’ex ou l’actuel compagnon de la victime

Fabien Binacchi
— 
Une voiture de police en intervention. (illustration)
Une voiture de police en intervention. (illustration) — SYSPEO/SIPA

Un homme de 60 ans est en garde à vue ce dimanche à Nice, suspecté d’avoir commis le troisième  féminicide de l’année en France. Le corps sans vie d’une femme de 45 ans a ainsi été découvert dans le coffre d’une voiture dans la soirée de samedi, a précisé à 20 Minutes la procureure de la République adjointe, Parvine Derivery, confirmant une information de  Nice-Matin. Une enquête est ouverte pour "homicide volontaire par conjoint".

C’est le sexagénaire lui-même qui est venu au-devant des policiers, à la caserne Auvare, l’est de la ville, faisant état d’une dispute qui avait éclaté avec sa femme en indiquant aux fonctionnaires qu’il ne savait pas dans quel état la victime se trouvait. Dimanche matin, le parquet ne pouvait préciser s’il s’agissait de son ex ou de son actuelle compagne.

Le fils aîné du couple également en garde à vue

Selon la procureure, la femme de 45 ans aurait été tuée par strangulation. Le fils aîné du couple, à qui appartient la voiture dans laquelle le corps a été retrouvé, était également en garde à vue ce dimanche matin. L’enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale.

Dès samedi soir sur Twitter, Christian Estrosi a « dénoncé l’horreur de cet assassinat » qui est « déjà le troisième féminicide en ce 1er janvier dans notre pays ». Des meurtres sont survenus samedi dans le Maine-et-Loire et en Meurthe-et-Moselle. Le maire de Nice a également précisé que la victime « était un agent de [la] collectivité » niçoise.