Besançon : Un homme tue sa femme et se tranche la gorge à l’arrivée de la police

FÉMINICIDE Le mari a été transporté en urgence à l’hôpital, son pronostic vital engagé

T.G.
— 
L'hôpital Minjoz de Besançon (illustration).
L'hôpital Minjoz de Besançon (illustration). — Wikicommons

Nuit d’horreur mercredi soir à Besançon.  Une femme a été tuée par son mari de 61 ans, qui a ensuite tenté de se donner la mort, rapporte  L'Est Républicain.

Tout a débuté vers 22 heures, quand une femme a appelé la police pour signaler qu’une violente dispute venait d’éclater chez ses voisins. Rapidement sur place, les forces de l’ordre ont aperçu la victime sur un balcon, grièvement blessée. Son compagnon s’est alors enfermé dans son appartement, où il s’est tranché la gorge quand les policiers ont réussi à entrer de force. Son pronostic vital engagé, il a été transporté d’urgence à l’hôpital.

Sa femme, elle, n’a pas survécu à ses blessures. Elle présentait neuf plaies par arme blanche, dont une « très profonde au niveau de la gorge », a précisé la vice-procureure du tribunal judiciaire de Besançon qui s’est rendue sur place dans la soirée. Le couple, parent d’un enfant, ne présentait « aucun antécédent, il n’était absolument pas connu des autorités policières et judiciaires », a précisé la vice-procureure.


Selon un bilan du ministère de l’Intérieur, 102 hommes ont tué leur conjointe ou ex-conjointe en 2020. Ils étaient 146 en 2019.

Selon un bilan du ministère de l’Intérieur, 102 hommes ont tué leur conjointe ou ex-conjointe en 2020. Ils étaient 146 en 2019.


Selon un bilan du ministère de l’Intérieur, 102 hommes ont tué leur conjointe ou ex-conjointe en 2020. Ils étaient 146 en 2019.