Seine-et-Marne : La responsable d’un Ehpad interpellée pour avoir travaillé avec un faux pass sanitaire

ENQUETE La responsable d’un Ehpad de Seine-et-Marne est interdite d’exercer « une profession en relation avec une obligation vaccinale ». Un membre de son entourage possédait également un faux pass sanitaire

F.H.
— 
Un contrôle de pass sanitaire. (Illustration)
Un contrôle de pass sanitaire. (Illustration) — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Plutôt que de se faire vacciner pour travailler, cette responsable d’un Ehpad a choisi d’acheter un faux pass sanitaire. Cette femme et un membre de son entourage ont été interpellés à leur domicile, le 21 décembre, par  les gendarmes de La Chapelle-la-Reine (  Seine-et-Marne), a appris 20 Minutes de source militaire.

Les premiers soupçons à l’égard de cette responsable d’un Ehpad remontent à la fin du mois d’octobre. L’enquête menée par les gendarmes de La-Chapelle-la-Reine aidés des enquêteurs de la brigade de recherches de Fontainebleau a permis de confirmer la détention d’un faux pass sanitaire et l’implication d’un de ses proches.

Convoqués devant la justice en mai

Les deux interpellés ont reconnu « l’achat de deux faux pass sanitaires via une connaissance », détaille la source de la gendarmerie. A l’issue de sa garde à vue, la responsable de l’Ehpad a été présentée au procureur de la République de Fontainebleau et s’est vue notifier son placement sous contrôle judiciaire par le JLD.

Il lui a été interdit « d’exercer une profession médicale ou assimilée ou toute autre profession en relation avec une obligation vaccinale, de paraître au sein de l’établissement où elle travaille, d’entrer en contact avec toutes personnes de cet établissement et de se présenter mensuellement à la gendarmerie de La-Chapelle-la-Reine ». La responsable de l’Ehpad et le membre de son entourage impliqué sont convoqués devant la justice le 23 mai.