Moselle : Huit tombes dégradées pour leurs... vis en laiton

LORRAINE Certaines sépultures ont même été fendues au pied de biche

T.G.
Un cimetière (illustration)
Un cimetière (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Ce n’est pas une profanation. Trois semaines après celles commises à Fameck, ce sont cette fois des dégradations qui touchent un autre cimetière de Moselle. A Algrange, huit tombes ont été touchées.

Selon Brice Partouche, le procureur de Thionville cité par Le Républicain Lorrain, les sépultures ont été attaquées au pied de biche et certaines fendues. Le but ? Voler les vis en laiton qui fixent les plaques funéraires. Une enquête pour vol suivi de dégradations a été ouverte. Les familles commencent, elles, à être prévenues.