Nord : Il permet malgré lui de faire tomber un réseau de trafic de cannabis

ENQUETE Les policiers de Mons-en-Barœul ont pu démanteler un important trafic de cannabis après l’arrestation d’un jeune homme qui en portait un peu sur lui

Mikaël Libert
— 
Du cannabis. (Illustration)
Du cannabis. (Illustration) — FABRICE ELSNER/20 MINUTES

Les affaires de trafic de stupéfiants se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. C’est le cas de celle que le groupe local du traitement de la délinquance (GLTD) de Mons-en-Barœul, près de Lille, a élucidée fin novembre a-t-on appris, ce mardi, auprès des services de la procureure de Lille.

Le 28 novembre, les policiers de la BAC de Lille ont interpellé un jeune homme de 20 ans en possession de cannabis​. Lors des investigations menées au cours de la garde à vue, les enquêteurs ont pu identifier un logement dans lequel l’individu avait ses habitudes.

Un appartement squatté uniquement pour les besoins du trafic

Les policiers se sont rendus sur place afin de perquisitionner les lieux. Il se trouve qu’à leur arrivée, deux hommes étaient présents à l’intérieur. Outre les deux suspects, ce sont 15,5 kg d’herbe et de résine de cannabis qui ont été saisis ainsi que du matériel de conditionnement, deux armes de poing et leurs munitions, plus de 3.000 euros en liquide et plusieurs téléphones portables.

La suite des investigations a permis de déterminer que ce logement servait depuis plusieurs mois pour conditionner le cannabis en petites quantités afin d’alimenter ensuite plusieurs points de vente du secteur.

Les trois suspects ont été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour, notamment, transport, détention et cession de produits stupéfiants et détention d’armes. Tous ont été placés en détention provisoire dans l’attente de leur procès.