Versailles : L’employée de l’office HLM détournait les chèques de caution pour payer ses vacances

ENQUETE En six ans, 210 chèques auraient été falsifiés pour un préjudice estimé à 90.000 euros

20 Minutes avec agence
— 
La suspecte comparaîtra prochainement devant le tribunal judiciaire de Versailles.
La suspecte comparaîtra prochainement devant le tribunal judiciaire de Versailles. — Ezequiel_Octaviano / Pixabay

Une employée du bailleur social OPHLM Versailles Habitat (Yvelines) a récemment été placée en garde à vue pour avoir détourné plus de 200 chèques de caution à des fins personnelles, comme le financement de vacances, a indiqué lundi la police locale. Cette employée, âgée de 59 ans et résidente de Conflans-Sainte-Honorine, a été interpellée le 2 décembre. Lors de sa garde à vue, elle a reconnu les faits reprochés.

L’affaire débute en septembre 2020, quand le directeur de l’OPHLM Versailles Habitat dépose plainte « pour abus de confiance », explique la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Yvelines. Le directeur avait découvert que « de très nombreux chèques de dépôt de garantie de locataires n’avaient pas été encaissés depuis plusieurs années ».

Dix comptes bancaires

Plus précisément, 210 chèques ont été falsifiés en six ans pour un préjudice de 90.000 euros, d’après l’enquête menée durant une année par la circonscription de la sécurité publique (CSP) de Versailles. L’étude des « dix comptes bancaires » de l’employée a mis au jour « un détournement des sommes à son profit, notamment pour le financement de vacances et de voyages ».

Ayant reconnu les faits reprochés, la quinquagénaire sera convoquée pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité devant le tribunal judiciaire de Versailles.