Gironde : Une détenue de 19 ans décède en prison, à son retour d’évasion

DRAME La jeune femme, condamnée pour des violences intrafamiliales, était libérable dans quelques semaines

20 Minutes avec AFP
— 
La jeune femme est décédée dans la nuit de vendredi à samedi, à la maison d'arrêt de Gradignan.
La jeune femme est décédée dans la nuit de vendredi à samedi, à la maison d'arrêt de Gradignan. — UGO AMEZ/SIPA

Les secours n’ont pas pu la sauver. Une détenue de 19 ans du centre pénitentiaire de Gradignan, en Gironde, est décédée d’une  overdose dans la nuit de vendredi à samedi dans les locaux de la  prison​, qu’elle venait de réintégrer après s’être évadée.

La jeune femme, qui était en régime de semi-liberté et suivait un cursus scolaire, n’avait pas réintégré sa cellule jeudi après-midi. Elle a été déclarée « évadée », selon une source pénitentiaire.

Victime d’une overdose

La fugitive a été retrouvée le lendemain chez sa mère à Mont-de-Marsan (Landes), où des policiers municipaux sont venus l’interpeller, a indiqué de son côté le parquet. De retour à la prison, où elle devait intégrer le quartier des femmes, elle a fait une « overdose » et « n’a pu être réanimée » par les surveillants et les secours sur place. Elle avait été condamnée pour « des faits de violences intrafamiliales » et était libérable dans quelques semaines.

Une autopsie est prévue lundi matin pour connaître les circonstances de la mort, a précisé le parquet. L’enquête a été confiée aux policiers de la Sûreté départementale. Selon le journal régional Sud Ouest, la détenue aurait absorbé « une forte dose de cocaïne » après avoir invectivé les surveillants.

En l’espace d’un mois, deux détenus se sont évadés de cette même prison, les 11 et 21 novembre derniers. Le premier fugitif a été interpellé à Bordeaux puis placé en rétention après trois semaines de cavale tandis que le deuxième homme est toujours recherché.