Mulhouse : Un commandant des CRS mis en examen après le suicide d’un de ses hommes en 2016

ENQUETE Le mis en examen aurait instauré une ambiance délétère au sein de la compagnie

20 Minutes avec agence
— 
Le commandant a été placé sous contrôle judiciaire (illustration).
Le commandant a été placé sous contrôle judiciaire (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Un commandant de la compagnie de CRS 38 a été mis en examen pour « provocation au suicide à la suite d’un harcèlement moral » par un juge d’instruction de Mulhouse (Haut-Rhin). Cette décision intervient dans le cadre de l’enquête sur le décès en février 2016 d’un  CRS d’une trentaine d’années. L’homme avait mis fin à ses jours en utilisant son arme de service.

Une atmosphère dégradée

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait classé l’affaire, ne décelant pas de faute de la hiérarchie du jeune homme. Les investigations du juge avaient cependant montré que le commandement du policier mis en examen avait contribué à « une ambiance […] progressivement dégradée au sein de la compagnie ».

Le commandant aurait notamment souhaité prouver la responsabilité du CRS dans un accident de tir où un policier avait été touché au visage. Le  mis en examen est désormais sous contrôle judiciaire et a interdiction d’exercer tout commandement, a indiqué la procureure de la République de Mulhouse.