Boulogne-Billancourt: Le maire sollicite une protection après des insultes en ligne

PROTECTION FONCTIONNELLE L'élu a notamment été traité d'édile « homophobe », « sexiste » ou « anti-démocratique »

20 Minutes avec agence
— 
Pierre-Christophe Baguet veut poursuivre en justice les auteurs des insultes.
Pierre-Christophe Baguet veut poursuivre en justice les auteurs des insultes. — Mourad Allili / Sipa

Le maire LR de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) Pierre-Christophe Baguet a soumis une requête au conseil municipal de sa ville ce jeudi. L’élu a souhaité se voir accorder une protection fonctionnelle. Il a affirmé être la cible d’attaques répétées sur les réseaux sociaux, rapporte  Actu Hauts-de-Seine. Les insultes le visant se sont notamment multipliées sur Twitter.

Remboursement des dépenses de justice

L’édile y a été qualifié d’homme « homophobe », « sexiste » ou encore « anti-démocratique », et insulté. Le maire entend poursuivre les auteurs des propos insultants. En bénéficiant d’une protection fonctionnelle, il verrait ses frais de  justice relatifs à une éventuelle plainte pris en charge par  Boulogne-Billancourt, comme le stipule le Code général des collectivités territoriales.

L’opposition n’est pas enthousiasmée par cette perspective. « Les réseaux sociaux, c’est violent, et je suis bien placée pour le savoir, a commenté l’élue EELV Pauline Rapilly. […] Il faut bien sûr protéger les élus mais je ne suis pas sûre que dans ce cas il soit nécessaire d’engager les deniers publics. »