Montpellier : Un nouveau squat démantelé ce mercredi, 17 personnes évacuées

SQUAT Selon la préfecture, six personnes ont été placées en retenue administrative

N.B.
— 
Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration) — Alexandre Vella / 20 Minutes

Une nouvelle évacuation d’un squat s’est déroulée ce mardi, à Montpellier (Hérault). C’est, cette fois, sur l’avenue de Toulouse que les forces de l’ordre sont intervenues en début de matinée pour déloger 17 adultes, de nationalité géorgienne.

Selon les services de la préfecture de l'Hérault, six d’entre eux, qui étaient en situation irrégulière, ont été placés en retenue administrative.

« Sans incident »

« Cette expulsion intervient dans le cadre de l’exécution d’une décision de justice signifiée aux occupants par voie d’huissier, après octroi du concours de la force publique par le préfet de l’Hérault », indique la préfecture.

Lundi, dans ce squat, une perquisition diligentée dans le cadre d’une affaire de vols et de recels, avait conduit à l’interpellation de « plusieurs individus ». L’évacuation de ce mercredi matin « s’est déroulée sans incident », assure la préfecture.

Depuis sa nomination, Hugues Moutouh, le préfet de l’Hérault, a dit sa volonté de s’attaquer aux squats. « Les personnes qui s’introduisent dans la propriété d’autrui sans autorisation, soit par effraction, tromperie ou menace sont dans l’illégalité la plus totale, d’autant plus quand ils ne sont pas en situation régulière au regard du droit au séjour sur le territoire national », indique la préfecture.