Une quinzaine d’interpellations dans une enquête sur le dopage de chevaux de course

ENQUÊTE Ces interpellations ont eu lieu en région parisienne et dans les Bouches-du-Rhône, suite à un renseignement obtenu par la police judiciaire de Marseille

20 Minutes avec AFP
— 
Une course hippique (illustration).
Une course hippique (illustration). — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Coup de filet dans le milieu français du hippisme. Une quinzaine de personnes ont été interpellées mardi matin, en raison de soupçons de  dopage de  chevaux, dont trois membres de la famille Rossi très connue dans le monde des courses de galop, a-t-on appris de source proche du dossier.

Ces interpellations, pilotées par le Service central des courses et jeux (SCCJ) chargé des investigations, ont eu lieu en région parisienne et dans les Bouches-du-Rhône, a-t-on appris de même source, confirmant une information du Parisien.

Un tuyau de la PJ marseillaise

« Certaines personnes sont entendues sous le régime de la garde à vue, d’autres comme témoins », a précisé la source proche. Parmi les personnes placées en garde à vue, figurent Frédéric Rossi et ses deux neveux Cédric et Charley, trois entraîneurs de galopeurs à succès, installés dans les Bouches-du-Rhône.

Ce coup de filet a été ordonné par un juge d’instruction d’Aix-en-Provence dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour dopage équin, suite à un renseignement obtenu par la police judiciaire de Marseille.

Plusieurs perquisitions étaient en cours mardi matin, notamment au centre d’entraînement de Calas (Bouches-du-Rhône) où s’exercent les chevaux de la famille Rossi, selon la source proche du dossier. Avec 94 victoires en 2021, qui ont rapporté au total 2,5 millions d’euros de gain, Frédéric Rossi figure à la cinquième place du classement des entraîneurs établi par France Galop, la société organisatrice des courses hippiques.