Rennes : Un teknival réunissant jusqu’à 2.000 personnes en marge des Trans Musicales

TECHNO Le rassemblement festif non déclaré s’est formé à l’ouest de Rennes dans la nuit de samedi à dimanche. La préfecture s’inquiète des risques sanitaires

F.B.
— 
Une rave party. (Illustration)
Une rave party. (Illustration) — MATHIEU PATTIER/SIPA

En marge du festival des Trans Musicales, dont la 43 édition se poursuit jusqu'à ce dimanche soir, un autre événement festif musical se déroule depuis la nuit dernière à Rennes. Un teknival non déclaré regroupe ce dimanche après-midi près d’un millier de personnes dans un hangar désaffecté de la zone industrielle, non loin du centre commercial de Cleunay. Les participants, qui sont arrivés peu avant minuit, étaient estimés entre 1.500 et 2.000 en fin de nuit, rapporte la préfecture d’Ille-et-Vilaine.

Cette dernière dénonce le « caractère irresponsable de cette rave party, qui se tient de plus dans un contexte de forte reprise de l’épidémie de Covid-19 ». Six personnes ont été évacuées vers le CHU de Rennes pour des « prises en charge légères ». L’agence régionale de santé (ARS) et la Protection civile ont installé en urgence des points de dépistage.

Le préfet d’Ille-et-Vilaine appelle chacun des participants à « faire preuve de responsabilité », en se considérant comme cas contacts à risques, à s’isoler à domicile immédiatement et à se faire dépister rapidement.