Isère : En arrêt maladie, il empoche des centaines de milliers d’euros en travaillant illégalement

FRAUDE Il avait cumulé plus de 2.500 jours d’arrêt maladie depuis 2012

20 Minutes avec agence
— 
En cinq ans, le suspect aurait engrangé un million d'euros de chiffres d'affaires.
En cinq ans, le suspect aurait engrangé un million d'euros de chiffres d'affaires. — M. Allili - Sipa

En Isère, un homme de 48 ans résidant à Vizille a été interpellé le 14 octobre et placé en garde à vue. Il est soupçonné de fraude à plusieurs organismes sociaux. L’homme était salarié de la Semitag (Société d’économie mixte des transports de l’agglomération grenobloise), comme conducteur.

Il avait cumulé plus de 2.500 jours d’arrêt maladie depuis 2012, rapporte Le Dauphiné Libéré. Mais pendant ces arrêts, il aurait réalisé des travaux dans le bâtiment. Tous payés au noir, puisqu’il n’a jamais déclaré son entreprise.

Prochainement jugé

L’homme allait même jusqu’à employer des ouvriers pour ses plus gros chantiers, là aussi, sans les déclarer. Selon les enquêteurs, son entreprise aurait réalisé un chiffre d’affaires d’un million d’euros. Pour l’Urssaf, le manque à gagner avoisinerait les 210.000 euros.

L’homme aurait partiellement reconnu les faits. Il sera prochainement convoqué devant le tribunal correctionnel de Grenoble. Plusieurs biens, dont sa maison, lui ont été confisqués.