Eure-et-Loir : Un enfant de 2 ans décède, son père en garde à vue pour homicide volontaire

FAITS DIVERS Le parquet n'exclut toutefois pas qu'il s'agisse d'un homicide involontaire

20 Minutes avec AFP
— 
Des pompiers au service des urgences du CHU de Nantes (illustration).
Des pompiers au service des urgences du CHU de Nantes (illustration). — L.Venance/AFP

Le drame s’est produit au petit matin. Ce dimanche, vers 8 heures, « un couple de parents s’est présenté auprès de la caserne de pompiers de Maintenon, près de Chartres, avec leur petit garçon de deux ans en arrêt cardio-respiratoire » et qui décédera peu après, a indiqué Rémi Coutin, procureur de la République de Chartres. « Au vu des premiers éléments, il a été décidé de placer le père en garde à vue du chef d’ homicide volontaire par ascendant sur mineur de quinze ans », a ajouté le procureur.

Le parquet n’exclut toutefois pas dans l’immédiat qu’il s’agisse d’un homicide involontaire, étant donné la possibilité que le bébé ait été « heurté et écrasé par un véhicule appartenant peut-être à ses parents », selon la même source. Le père a été placé en garde à vue avec une alcoolémie importante, a précisé le procureur. La mère a elle été entendue en qualité de témoin.

Une autopsie prévue lundi

La famille fait partie de la communauté des gens du voyage. Ils étaient arrivés depuis environ deux mois et demi dans ce camp. Une autopsie doit avoir lieu lundi matin à l’institut médicolégal de Garches (Hauts-de-Seine). Pour l’enquête, le parquet de Chartres a cosaisi la Brigade de recherches (BR) de Lucé et la communauté de brigades de Maintenon.