Albertville : Trois adolescentes et un adolescent en garde à vue après l’agression d’une collégienne

SUSPECTS Une des quatre gardés à vue a été remise en liberté après une journée

20 Minutes avec agence
— 
Les gardés à vue, trois filles et un garçon, sont âgés de 14 et 15 ans.
Les gardés à vue, trois filles et un garçon, sont âgés de 14 et 15 ans. — T. Gagnepain / 20 Minutes

L’enquête pour « violences en réunion » après l'agression d'une élève du collège Jean Moulin d'Albertville ( Savoie) le 9 novembre a connu une avancée.

Quatre adolescents ont été placés en garde à vue par la police de la ville ce mardi. Ils sont suspectés d’avoir participé aux faits, qui s’étaient déroulés près de l’établissement scolaire, indique France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Ils ont été confondus par des images de l’attaque.

Des preuves en images

L’agression avait été filmée et des vidéos avaient circulé sur les réseaux sociaux. Les quatre gardés à vue, quatre filles et un garçon âgés de 14 et 15 ans, y sont visibles. Une des gardées à vue a finalement été blanchie et remise en liberté au bout d’une journée. Les images montrent trois élèves du collège Jeanne d’Arc de la ville s’en prendre à la victime de 13 ans, notamment en l’empêchant de se remettre debout.

Une plainte avait été déposée. L’adolescente, qui avait déjà été cyber-harcelée dans un autre collège, avait été conduite aux urgences. Trente jours d’interruption temporaire de travail (ITT) lui avaient été prescrits.