Crack à Paris : Sept policiers en civils agressés par des dealers

VIOLENCES Les victimes auraient été reconnues par leurs agresseurs place Stalingrad, à Paris

G. N. avec T. C.
— 
C'est près de la place de la bataille de Stalingrad que les 7 policiers ont été agressés (illustration).
C'est près de la place de la bataille de Stalingrad que les 7 policiers ont été agressés (illustration). — SIPA

Un guet-apens place Stalingrad, à Paris. Dans la nuit de mercredi à jeudi, alors que sept policiers du groupe crack de la brigade des réseaux ferrés sortaient du restaurant La Rotonde sur le coup de 2 heures du matin, « ils étaient identifiés par une dizaine de “modous” [vendeurs de crack] connus des services », indique une source policière.

Ces derniers sont alors passés à l’attaque armés de « chaînes, des cadenas, des bouteilles et des bâtons télescopiques », précise la même source. A l’issue de l’affrontement, six gardiens de la paix présentaient des blessures légères tandis que le dernier était transporté à l’hôpital Lariboisière pour une suspicion de fracture à la main gauche.

Si les agresseurs ont pu prendre la fuite, « un individu, âgé de 26 ans, de nationalité gabonaise était interpellé » puis placé en garde à vue. Une plainte a été déposée par un des policiers agressés.