Oise : Sept élus reçoivent une lettre de menace de mort et une balle de fusil

INTIMIDATION Les enveloppes matelassées ont toutes été postées durant la semaine du 15 novembre à Noailles, dans l’Oise

20 Minutes avec agence
— 
Le député LR Eric Woerth fait partie des élus ayant reçu le courrier.
Le député LR Eric Woerth fait partie des élus ayant reçu le courrier. — Jacques Witt/SIPA

Une enquête a été ouverte après qu’au moins sept élus de l’Oise ont reçu des menaces de mort. Trois sénateurs et quatre députés sont concernés. Des plaintes ont été déposées. « Les forces de police prennent les choses très au sérieux », a indiqué à France 3 Hauts-de-France le sénateur apparenté LR Olivier Pacaud, qui fait partie des victimes. Les menaces ont été adressées par courrier.



Les lettres ont toutes été postées à Noailles (Oise) au cours de la semaine du 15 novembre 2021. Les enveloppes matelassées contenaient une balle de fusil 22 Long Rifle et un seul et même message signé par « Des résistants », rapporte Oise Hebdo. « Absent pour défendre notre liberté et celle de nos enfants saches (sic) que nous n’oublirons (sic) pas ton absence et que la prochaine sera peut-être pour toi », peut-on y lire.

Une initiative des anti-pass sanitaire ?

Outre Olivier Pacaud, les autres destinataires seraient les députés LREM Pascal Bois et Carole Bureau-Bonnard, les sénateurs LR Jérôme Bascher et Édouard Courtial, la députée UDI Agnès Thill et le député LR Éric Woerth.

Le courrier « émane sûrement des opposants au pass sanitaire », a avancé Olivier Pacaud. Des voix s’étaient élevées pour critiques l’absence de nombreux élus lors du vote d’un texte prolongeant la possibilité d’utiliser le pass.