Montpellier : Un animateur extrait de force d’une maternelle par quatre hommes et roué de coups devant l’établissement

VIOLENCE Les quatre hommes se sont introduits alors que des enfants étaient encore présents dans la garderie. L’animateur a été traîné hors de l’enceinte pour y être passé à tabac

Jérôme Diesnis
— 
Illustration sortie école.
Illustration sortie école. — GILE MICHEL/SIPA
  • Quatre hommes ont franchi les portes d’une école maternelle lundi pour une expédition punitive ciblée.
  • L’animateur a assuré aux policiers ne pas connaître ses agresseurs et ne pas avoir d’ennemis.
  • Les enregistrements issus des caméras de vidéosurveillance ont été saisis pour identifier les auteurs de ces violences.

Un animateur en garderie scolaire a été victime d’une violente agression dans l’école maternelle où il travaille. Lundi, vers 17h30, quatre hommes se sont introduits dans l’enceinte de l’école Jeanne-Deroin, dans le quartier de La Martelle, à Montpellier. Ils se sont emparés de l’animateur par la force sous les yeux des enfants encore présents et l’ont traîné hors de l’établissement. Une fois sur le trottoir, ils l’ont roué de coups en s’acharnant sur leur victime.

Ses collègues ont tenté d’intervenir mais ont été repoussées. Un parent d’élève, qui a essayé de s’interposer à son tour, a été violemment frappé. Les quatre agresseurs ont ensuite pris la fuite en abandonnant les deux victimes, choquées et transportées aux urgences des Lapeyronie.

L’animateur ne se connaît pas d’ennemis

Les policiers de la Sûreté départementale en charge de l’enquête ont saisi les enregistrements des caméras de vidéosurveillance et interrogé les témoins sur place. Ils tentaient de comprendre le mobile de ces violences. L’animateur, âgé de 35 ans, leur a expliqué qu’il ne connaissait pas ses agresseurs et ne se connaissait pas d’ennemis.

« Tout a été mis en œuvre pour accompagner psychologiquement les enfants et adultes de l’école », explique la mairie. En lien avec l’Education nationale, un dispositif de soutien a été déployé : une psychologue du travail de la mairie, une psychologue de l’Education nationale, des spécialistes du CHU se sont rendus, mardi, au sein de l’école. « Dans les prochains jours, la police municipale sera présente de manière renforcée aux heures d’entrée et de sortie de l’école. Elle aura pour mission d’apaiser l’environnement scolaire et de rassurer les familles », précise la ville de Montpellier.