Val-d'Oise : Un réseau de vol lié à la mafia géorgienne Vory V Zakone démantelé

ARRESTATION La police a annoncé avoir arrêté cinq personnes soupçonnées d’être en lien avec un réseau de voleurs géorgien qui sévit en Ile-de-France

20 Minutes avec AFP
— 
Des policiers. (Illustration)
Des policiers. (Illustration) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Coup de filet au sein de la mafia géorgienne. La police a annoncé ce lundi avoir arrêté et mis en examen cinq personnes, soupçonnées d’être les responsables locaux d’un réseau de voleurs sévissant en Île-de-France. Ce réseau est lié à la mafia géorgienne appelée Vory V Zakone (Voleurs dans la loi).

Fin 2020, les autorités du Val-d'Oise ont noté « un phénomène sériel de vols aggravés » causé par des malfaiteurs « en lien avec un groupe d’individus de nationalité géorgienne implanté localement », ont-elles rapporté dans un communiqué. Les opérations de surveillance ont révélé que des équipes de voleurs, spécialisées dans des petits larcins comme le vol à l’étalage, de pots catalytiques ou dans les cambriolages, œuvraient sous la direction d’une « organisation criminelle, affiliée aux Voleurs dans la loi ». « Ils commettent des faits de basse intensité, qui ne sont pas punis de manière très répressive, mais ils le font de manière industrielle », explique une source policière.

Plusieurs autres individus interpellés

Après d’un an de travail, les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et de la sûreté départementale du Val-d’Oise ont procédé mardi à l’interpellation de sept personnes, dans le département et à Paris.

Au terme de leur garde à vue, cinq d’entre elles ont été mises en examen vendredi par un juge d’instruction de Pontoise des chefs de vol en bande organisée et de participation à une association de malfaiteurs. Quatre ont été écrouées, une placée sous contrôle judiciaire. Selon la source policière, les suspects sont soupçonnés d’être les « gestionnaires » du réseau de vol dans le Val-d’Oise, « a minima ».

Dans cette organisation criminelle structurée de façon extrêmement pyramidale, « vous avez des responsables d’équipes de vol, puis des responsables de département, puis de région. Ces gens-là vont avoir des promotions, être mutés, etc. », a-t-elle détaillé. Cinq équipes de voleurs ont également été arrêtées au cours de l’enquête. En raison de la multiplicité des délits, le préjudice total doit encore être déterminé par l’information judiciaire, précise le parquet de Pontoise.