Loire-Atlantique : Un mort et un blessé après un accident à la centrale EDF de Cordemais

TRAVAIL Des éléments de tuyauterie ont écrasé des techniciens soudeurs travaillant sous la centrale

F.B.
— 
La centrale électrique de Cordemais en Loire-Atlantique.
La centrale électrique de Cordemais en Loire-Atlantique. — © Fabrice ELSNER

Le drame ce lundi à la centrale EDF de Cordemais (Loire-Atlantique), entre Nantes et Saint-Nazaire. Vers 15h10, les pompiers ont été sollicités pour porter secours à deux ouvriers sérieusement blessés lors d’opérations de soudures sur une tuyauterie des galeries techniques souterraines de la centrale.

A leur arrivée, un homme de 46 ans se trouvait en arrêt cardio respiratoire. Il aurait vraisemblablement été écrasé par un élément de tuyauterie. Malgré une première intervention de ses collègues, qui sont parvenus à le dégager, il n’a pu être réanimé, rapporte le service départemental d'incendie et de secours.

Collègues en état de choc

Un autre technicien, âgé de 40 ans, est lui grièvement blessé. Il a été transporté d’urgence au centre hospitalier de Saint-Nazaire. En état de choc, six autres ouvriers impliqués dans l’accident ont également été pris en charge par l’équipe médicale du site, précise le Sdis.

La gendarmerie ouvre une enquête pour déterminer ce qui a pu se passer. Installée en bord de Loire depuis 1970, la centrale de Cordemais est l’une des dernières de France à fonctionner avec des unités charbon. Son avenir est incertain, Emmanuel Macron ayant réclamé la fermeture de ce type d’unité d'ici à 2022. Elle emploie quelque 30 salariés.