Val-d’Oise: Une femme en urgence absolue et quatre intoxiqués au monoxyde de carbone

SECOURS Les victimes se trouvaient dans un pavillon dont la chaudière à gaz aurait mal fonctionné

20 Minutes avec agence
— 
Les pompiers du Val-d'Oise craignent une recrudescence des intoxications avec l'arrivée du froid.
Les pompiers du Val-d'Oise craignent une recrudescence des intoxications avec l'arrivée du froid. — VALINCO/SIPA

Cinq personnes ont été victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) ce samedi soir. Une femme âgée de 39 ans a été grièvement touchée. En urgence absolue, elle a été transportée à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine). L’établissement dispose d’un caisson hyperbare permettant un traitement par oxygénothérapie, explique La Gazette Val-d'Oise.

Trois enfants se trouvent parmi les quatre autres personnes prises en charge. Ces dernières ont été moins gravement intoxiquées que la trentenaire. Elles ont néanmoins été hospitalisées au centre hospitalier de Gonesse (Val-d'Oise) en urgence relative. Les cinq personnes occupaient un pavillon situé rue Gambetta. Les premières observations ont montré que l’ intoxication pourrait être due à un défaut de fonctionnement de la chaudière à gaz.

Appel à la vigilance

Les intoxications au monoxyde de carbone peuvent également se produire avec tout appareil faisant brûler du bois ou du charbon lors d’un dysfonctionnement. Face au risque, les pompiers du Val-d’Oise demandent à la population d’être particulièrement attentive. Les incidents de ce type se sont récemment multipliés. Le phénomène pourrait par ailleurs s’aggraver avec la baisse des températures attendue cette semaine.

Parmi les symptômes ressentis par les victimes figurent des migraines, des douleurs thoraciques ou abdominales et des nausées. En cas de doute, il convient d’aérer la pièce au plus vite, de sortir et de prévenir les secours.