Var : Le corps découvert en septembre est-il une troisième victime de l’incendie de l’été ?

ANALYSES EN COURS Le décès de l'homme pourrait être antérieure à l'incendie

20 Minutes avec agence
— 
Le cadavre entièrement carbonisé avait été retrouvé le 10 septembre dernier à Cogolin (Var).
Le cadavre entièrement carbonisé avait été retrouvé le 10 septembre dernier à Cogolin (Var). — PHILIPPE MAGONI/SIPA

Un terrible incendie avait ravagé plus de 8.000 hectares dans le Var du 16 au 23 août dernier. Deux victimes avaient été comptabilisées. Des ossements totalement carbonisés ont été découverts le 10 septembre par un promeneur, à la sortie de Cogolin (Var), rapporte Le Parisien. Le décès pourrait « lui aussi lié à l’incendie de cet été », a indiqué le procureur de la République de Draguignan.

Le magistrat a évoqué « une très forte probabilité » tout en rappelant que cette hypothèse n’avait pas encore été confirmée par les enquêteurs. Des analyses ADN ont été demandées par le parquet. Mais l’état de dégradation des ossements pourrait bien compliquer le travail des scientifiques. « Sa morphologie correspondrait à celle d’un homme », a cependant indiqué le procureur.

L’identité de la victime inconnue

Reste également à déterminer l’identité de la victime. Le cabanon, situé près du lieu de découverte des ossements était inhabité. Aucune disparition inquiétante n’a par ailleurs été signalée dans les environs. La « victime pourrait être un vagabond ou un SDF qui s’était réfugié dans la cabane avant d’être surpris par les flammes », a avancé un proche du dossier.

L’individu pourrait même être décédé avant l’incendie. Une enquête avait été ouverte et avait permis d’établir que l’incendie aurait pu avoir pour origine un mégot jeté sur une aire d’autoroute.