Finistère : Trente-sept obus datant de la Seconde Guerre mondiale pétardés en rade de Brest

BOUM Les munitions avaient été récupérées par des pêcheurs locaux à l’occasion des campagnes de pêche aux mollusques

20 Minutes avec agence
— 
Les obus dataient de la Seconde Guerre mondiale.
Les obus dataient de la Seconde Guerre mondiale. — Pixabay / Hans Braxmeier

Un événement insolite a eu lieu ce mardi en rade de Brest (Finistère). Aux alentours de 14h30, le groupe des plongeurs-démineurs de l’Atlantique a réalisé une vaste opération de contre-minage, rapporte Le Télégramme. Au total, 37 obus ont été pétardés par 18 m de fond. Il s’agissait de munitions historiques de divers calibres datant de la Seconde Guerre mondiale.

Quatre obus retrouvés le matin même

Elles ont été « récupérées en 2020-2021 par les pêcheurs locaux, à l’occasion des campagne de pêche aux mollusques », raconte la préfecture maritime. Elle ajoute que parmi les 37 obus pétardés, quatre ont été retrouvés ce mardi matin par trois coquilliers. S’il ne s’agissait pas d’une opération impressionnante en surface, une petite activité sismique a tout de même été détectée. Le Réseau national de surveillance sismique a évoqué une magnitude de niveau 2.

Une opération similaire, menée à nouveau par le groupe des plongeurs-démineurs Atlantique, a eu lieu de vendredi à samedi sur l’île de Batz. Au total, 38 obus explosifs allemands ont été découverts le long des côtes. Ils se déplaçaient au gré des courants. Les munitions, qui pesaient environ 1,5 tonne, ont d’abord été déplacées puis détruites afin de sécuriser le site.