Finistère : Trente-huit obus allemands et un destroyer découverts près de l’île de Batz

EXPLOSIF Les munitions provenaient d’un navire de guerre qui s’est échoué au nord de l’île en 1944

Jérôme Gicquel
— 
Illustration d'un obus allemand découvert par les plongeurs démineurs sur l'île de Batz.
Illustration d'un obus allemand découvert par les plongeurs démineurs sur l'île de Batz. — État-major des armées

Une opération explosive a été menée du 12 au 14 octobre par le groupe des plongeurs démineurs Atlantique sur l’île de Batz dans le Finistère, a-t-on appris auprès du ministère des Armées. Au total, ce ne sont pas moins de 38 obus explosifs allemands qui se déplaçaient au gré des courants qui ont été découverts le long des côtes. Les munitions, qui pesaient environ 1,5 tonne, ont été déplacées puis détruites pour sécuriser le site.

Une centaine de munitions à l’intérieur de l’épave

Cette intervention a également permis de mettre au jour l’épave d’un destroyer allemand de la Seconde Guerre mondiale qui gisait dans les fonds marins. Le navire de guerre participait à la bataille d’Ouessant en 1944 lorsqu’il a été endommagé. Il s’est finalement échoué au nord de l’île avant d’être bombardé par l’aviation alliée et détruit, laissant échapper au fil des années ses obus en mer.

Les plongeurs démineurs n’en étaient pas au bout de leur surprise puisqu’ils ont encore découvert une centaine de munitions stockées à l’intérieur de l’épave. « Elles seront traitées ultérieurement avec d’autres moyens », précise le ministère des Armées.