Haute-Savoie : Une intervention difficile pour secourir deux alpinistes sur le massif du Mont-Blanc

SAUVETAGE Deux alpinistes ont campé sur le Mont-Blanc dans la nuit de samedi à dimanche. Mais l'un d'entre eux a lourdement chuté lors de leur redescente en rappel

20 Minutes avec agence
— 
Un hélicoptère du PGHM. Illustration.
Un hélicoptère du PGHM. Illustration. — Jobard - Sipa

Les gendarmes de l’unité de haute montagne (PGHM) de Chamonix ( Haute-Savoie) ont accompli une difficile opération de sauvetage ce dimanche, rapporte France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

La veille, deux militaires en permission, un Franco-espagnol de 27 ans et un Espagnol de 44 ans ont campé sur le Mont-Blanc. Mais, lors de leur redescente en rappel, l’Espagnol a fait une importante chute à 3.600 mètres d’attitude.

Le blessé considéré en détresse vitale

L’homme a aussitôt été considéré en détresse vitale, car susceptible d’avoir plusieurs fractures aux jambes, au fémur et au bassin. Informés de la situation, une équipe de neuf secouristes du PGHM ainsi qu’un médecin du SMUR de Haute-Savoie ont été héliportés en fin d’après-midi, et ce malgré une météo jugée « pas vraiment favorable » par le commandement du PGHM de Chamonix.

Les secours ont réussi à rejoindre les deux alpinistes par caravane terrestre vers 19 heures. « L’opération était complexe car les gendarmes sont montés très chargés », raconte le commandement. Les militaires ont ensuite dû monter un camp de base improvisé sur le glacier à 3.200 mètres en attendant des conditions climatiques plus favorables pour redescendre. Finalement, vers 1h30, une accalmie a permis le sauvetage par hélicoptère du blessé, dont l’état est désormais stable.