Argenteuil : Le commissariat attaqué après la blessure d’un adolescent par un tir de LBD

VIOLENCES URBAINES La police a agi « en état de légitime défense », a estimé la préfecture du Val-d'Oise

20 Minutes avec agence
— 
La préfecture du Val-d'Oise
La préfecture du Val-d'Oise — © O. Aballain / 20 Minutes

Un adolescent de 14 ans a été blessé au visage par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) samedi soir à Argenteuil (Val-d’Oise). Ce soir-là, les policiers ont dû faire face à plusieurs incidents, dont des tirs de mortiers les visant. Les images de vidéosurveillance leur ont permis d’identifier un jeune porteur de mortiers ayant tiré à plusieurs reprises, rapporte La Gazette du Val-d’Oise.

Les policiers auraient répliqué avec des lacrymogènes et des LBD de calibre 40. Ils auraient agi « en état de légitime défense », a indiqué la préfecture au Parisien. L’adolescent a été pris en charge par les secours et conduit à l’hôpital.

Des images partagées en ligne

Il a par ailleurs été placé en garde à vue pour « violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Des images de son visage tuméfié ont circulé sur les réseaux sociaux. Le jeune qui a reçu plusieurs points de suture souffrirait d’une fracture au nez. Dès le lendemain, Argenteuil a connu une nouvelle soirée de violences.

Le commissariat a été la cible de mortiers et des affrontements ont eu lieu avec les forces de l’ordre. La préfecture a annoncé que 150 policiers, dont des CRS, allaient être déployés afin d’assurer la sécurité au cours des soirées suivantes. La ville a de son côté l’intention d’engager 18 médiateurs et de renforcer le centre de supervision urbain.

Sarcelles : Mis en examen pour une agression au hachoir devant un commissariat en 2020