Isère : Découverte de tags menaçant nommément trois gendarmes d’une « balle dans la tête »

OUTRAGE L'enquête est en cours et les trois gendarmes dont les noms ont été inscrits sur les murs ont porté plainte

20 Minutes avec agence
— 
Deux hommes et une femme gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Clair-du-Rhône/Vienne étaient nommés dans les graffitis.
Deux hommes et une femme gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Clair-du-Rhône/Vienne étaient nommés dans les graffitis. — SICCOLI PATRICK/SIPA

Trois gendarmes ont porté plainte après la découverte de tags les menaçant nommément découverts ce dimanche matin aux Roches-de-Condrieu (Isère). Les inscriptions se trouvaient sur les murs et dans les parties communes d’un immeuble d’une résidence de l’avenue Emile-Romanet, rapporte Le Dauphiné Libéré. Certaines inscriptions faisaient référence à l’ensemble des gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Clair-du-Rhône/Vienne.

Quelques-unes d’entre elles étaient à caractère sexuel. D’autres comportaient les noms de deux hommes et une femme appartenant à ce groupe de gendarmerie. « Tu vas prendre une balle dans la tête », indiquait par exemple un graffiti. Une enquête pour « outrages et menaces à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique » a été diligentée. Les tags auraient déjà été présents ce samedi.

Des prélèvements scientifiques bientôt analysés

Ce jour-là, les habitants de la résidence avaient constaté la présence d’un groupe d’individus restant de manière prolongée en bas des immeubles. Ils avaient demandé aux jeunes gens de partir.

Les riverains ont par ailleurs régulièrement signalé aux forces de l’ordre des rassemblements, des tapages et des rodéos. La police technique et scientifique a effectué des relevés sur des bouteilles et des mégots de cigarette abandonnés sur place.