Yvelines : Un étudiant mis en examen pour le viol d’une jeune femme près d’HEC

ENQUETE Une étudiante de 20 ans assure avoir été violée par un homme pendant une soirée étudiante qui se déroulait près du campus d'HEC

20 Minutes avec agence
— 
Les fais se seraient déroulés près du campus d'HEC de Jouy-en-Josas.
Les fais se seraient déroulés près du campus d'HEC de Jouy-en-Josas. — DURAND FLORENCE/SIPA

Une enquête a été ouverte à la suite du dépôt de plainte d’une étudiante de 20 ans. Elle assure avoir été violée dans la nuit du 28 au 29 octobre dernier, près du campus d’HEC de Jouy-en-Josas (Yvelines). Un étudiant grec de 29 ans est soupçonné. Il a été mis en examen pour viol et écroué mercredi 3 novembre.

La victime a reçu dix jours d’ITT. Elle assure avoir été droguée avant d’être agressée à l’extérieur, non loin de la fête étudiante. Le suspect aurait « fait valoir son droit au silence » devant les enquêteurs.

Un homme « un peu insistant avec les filles »

Une perquisition a été menée à son domicile, notamment pour tenter de retrouver d’éventuelles traces de drogue. « C’est la seule plainte pour viol dont on dispose » à l’encontre de cet étudiant, a assuré la procureure de la République. Selon les éléments recueillis, il semble que l’étudiant soit « quelqu’un qui pourrait se montrer un peu insistant avec les filles ».

La direction d’HEC a indiqué avoir « mis en place immédiatement les procédures disciplinaires d’éloignement du campus, d’interdiction de participation à toute activité académique et non-académique ». Un accompagnement des victimes ou témoins a également été lancé.

Une enquête à CentraleSupélec

Début octobre, la prestigieuse école d’ingénieurs CentraleSupélec, dont le campus est situé près de celui d’HEC, avait été secouée par la révélation d’une étude révélant une centaine de faits de harcèlement sexuel, d’agressions sexuelles et viols en son sein. Le parquet d'Evry avait ouvert une enquête.