OL-Sparta Prague : Après les rodéos urbains à Lyon, deux « Daltons » font interrompre le match pendant quelques minutes

ARRESTATION Deux membres du groupe de rap lyonnais les « Daltons », entrés sur la pelouse du Parc OL, jeudi soir durant la rencontre de Ligue Europa contre le Sparta Prague (3-0), ont été placés en garde à vue

Jérémy Laugier
— 
Lyon: Le collectif «Les Daltons» continuent de provoquer la police — 20 Minutes
  • Le match de Ligue Europa OL-Sparta Prague a été marqué jeudi par l’intrusion sur la pelouse de deux spectateurs faisant partie des « Daltons ».
  • Ce groupe de rap lyonnais se distingue depuis plusieurs semaines en multipliant les rodéos urbains et les provocations vis-à-vis des autorités. Les deux « Daltons » ont été interpellés et placés en garde à vue.
  • L’entraîneur lyonnais Peter Bosz et l’attaquant Islam Slimani ont regretté cet incident, qui pourrait valoir à l’OL une sanction de la part de l’UEFA.

Au Parc OL,

« En direct du stade de l’OL, les Daltons qui rentrent sur le terrain. » Sur son compte Instagram, le groupe de rap lyonnais des «Daltons», qui s’illustre surtout ces dernières semaines en multipliant les rodéos urbains, a diffusé jeudi soir les coulisses de l’intrusion sur la pelouse de deux de ses membres, en plein match de Ligue Europa entre l'OL et le Sparta Prague (3-0).

On disputait la 38e minute de jeu lorsque ceux-ci, situés tout en bas du virage sud, ont enjambé des barrières pour filer sur la pelouse du Parc OL et forcer l’interruption de la rencontre durant quelques minutes. Tous les deux interpellés, ils ont ensuite été placés en garde à vue et sont entendus dans les locaux de la sûreté départementale, comme l’indique ce vendredi l’AFP. Un épisode qui pourrait valoir au club lyonnais d’être sanctionné par l’UEFA, même s’il rappelle qu’il ne s’agit pas de supporteurs de l’OL.

« Ils ne méritent pas qu’on parle d’eux »

Le jour précédent, les « Daltons » (qui ont subi quatre interpellations depuis deux semaines) avaient prévenu les autorités sur leurs réseaux sociaux, alors qu’un des leurs venait d’être condamné à huit mois de prison avec sursis : « On en prépare une méchante là, il en faut bien plus pour abattre un Dalton. Au prochain rendez-vous, on vous rend la monnaie de votre pièce ».


L’OL a donc été la nouvelle victime des provocations répétées des rappeurs lyonnais. Interrogé sur ce sujet après la qualification lyonnaise pour les 8es de finale de Ligue Europa, l’entraîneur néerlandais Peter Bosz n’a pas caché son agacement : « Je pense qu’ils ne méritent pas qu’on parle d’eux. Ça n’a rien à voir avec le football ».

Islam Slimani regrette l'intrusion de ces deux spectateurs particuliers.
Islam Slimani regrette l'intrusion de ces deux spectateurs particuliers. - OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

Double buteur jeudi soir contre le Sparta Prague, l’attaquant algérien Islam Slimani était tout aussi déçu d’avoir assisté à pareil incident ternissant un peu une soirée parfaite sur le plan sportif : « Ça marque un temps d’arrêt dans le match. Ça n’est pas bien de faire ces trucs qui peuvent pénaliser les joueurs et le club. » Reste à savoir comment réagira l’UEFA, mode Lucky Luke activé ?