Pas-de-Calais : Deux migrants meurent en tentant de rejoindre la Grande-Bretagne

IMMIGRATION Les corps de deux hommes ont été retrouvés, l’un en mer et l’autre sur une plage du littoral du Pas-de-Calais, après une nuit très chargée en tentatives de traversées de la Manche

Mikaël Libert
— 
Plus de 400 migrants ont été secourus en une nuit (illustration).
Plus de 400 migrants ont été secourus en une nuit (illustration). — Marine nationale
  • Plus de 400 migrants ont été secourus en mer dans la nuit de mercredi à jeudi.
  • Un homme a été repêché inconscient et n’a pas survécu, un autre est porté disparu.
  • Jeudi matin, le corps d’un migrant a aussi été découvert sur une plage du Pas-de-Calais.

Au cours de la nuit de mercredi à jeudi, de très nombreux migrants ont tenté de traverser le détroit du Pas-de-Calais à bord d’embarcations de fortune afin de rejoindre la Grande-Bretagne. Au moins deux personnes y ont perdu la vie, a-t-on appris auprès de plusieurs sources officielles.

Le premier drame est survenu alors que de « nombreuses embarcations » se trouvaient en difficulté dans le détroit du Pas-de-Calais, dans la nuit de mercredi à jeudi et pendant toute la journée de jeudi jusqu’au soir. D’importants moyens maritimes et aériens ont été déployés pour se porter au secours de près de 800 migrants, dont certains se trouvaient à l’eau après le naufrage de leurs embarcations.

Deux morts et un disparu en mer

Au cours de l’une des opérations de sauvetage, un homme inconscient a été récupéré dans l’eau. Les tentatives des sauveteurs pour le réanimer sont restées vaines et l’homme a été déclaré décédé de retour à quai. Lors d’une autre opération de sauvetage dans la nuit, les naufragés ont signalé qu’un homme manquait à l’appel, tombé à la mer au large du Pas-de-Calais. Le disparu a été recherché en vain jusqu’en fin de matinée, jeudi.

C’est aussi ce jeudi matin, vers 7h, que le corps d’un migrant a été retrouvé dans une embarcation échouée sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais. Aux côtés de la victime, les services de police ont découvert deux hommes, vivants, mais dans un état d’hypothermie sévère selon la préfecture maritime, confirmant une information de l’AFP. Les causes de la mort sont inconnues. Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Boulogne-sur-Mer.