Paris : Le préfet de police porte plainte contre les « inscriptions outrageantes » visant la BAC du 15e

INSULTES Le préfet de police Didier Lallement a porté plainte après la découverte d'« insultes » contre des policiers dans le quartier de Beaugrenelle à Paris, mardi

M.D. avec AFP
— 
Le quartier Beaugrenelle dans le 15e arrondissement de Paris. (Archives)
Le quartier Beaugrenelle dans le 15e arrondissement de Paris. (Archives) — A. GELEBART / 20 MINUTES

Après la découverte « d’inscriptions outrageantes » visant des policiers du 15e arrondissement, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, porte plainte. Les inscriptions ont été découvertes mardi dans le quartier Beaugrenelle de la capitale.

Il s’agit d'« insultes classiques contre les policiers » et d'« inscriptions des plaques d’immatriculation de véhicules de police », selon une source policière. Elles visent les policiers de la brigade anticriminalité « locale », a précisé la préfecture, ajoutant qu’une enquête a été ouverte.

Des tags appelant au meurtre ou viol de policiers à Savigny-le-Temple

Samedi, des tags appelant au meurtre ou au viol de policiers avaient également été retrouvés dans le hall d’un immeuble à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Les auteurs des tags à Savigny-le-Temple ont notamment dressé un « tableau de prime », invitant à « couper la tête d’un policier » ou « violer une policière » pour 500.000 euros et à « rafaler la police à coup de Kalashnikov » pour 100.000 euros.

Ces tags avaient été condamnés dimanche par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Ils avaient suscité la colère et l’indignation de tous les syndicats de police, des représentants des gardiens de la paix aux commissaires.