Nord : Le commissariat de police de Villeneuve d’Ascq attaqué aux mortiers d’artifice

VIOLENCES Des tirs ont visé le poste de police de la ville dans la nuit, vraisemblablement en représailles à l’arrestation d’un homme quelques heures plus tôt

M.L. avec AFP
— 
Des tirs de mortiers d'artifice (illustration).
Des tirs de mortiers d'artifice (illustration). — Alliance Police - Capture d'écran

Dans la nuit de mardi à mercredi, le commissariat de police de Villeneuve d’Ascq, près de Lille, dans le Nord, a été la cible de tirs de mortiers d’artifice. L’attaque n’a fait aucun blessé a-t-on appris auprès de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord.

Ces mortiers d’artifice ont été lancés par « 10 à 15 individus » aux alentours de minuit, d’après cette même source. Plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent en effet le commissariat touché de plein fouet par de nombreuses fusées. Les mortiers étaient tirés depuis le parking situé en face du bâtiment visé, à une cinquantaine de mètres. Sur l’une des vidéos, tournée en hauteur depuis un immeuble, on aperçoit plusieurs individus vêtus de noir prendre la fuite après l’attaque.

Une attaque liée à une interpellation dans la journée ?

Selon une source policière, ces tirs pourraient être liés à l’interpellation, dans l’après-midi, d’un conducteur de scooter sans plaque d’immatriculation dans le quartier sensible du Pont de Bois. L’homme avait refusé de se soumettre au contrôle et avait percuté un policier en tentant de prendre la fuite. Le fonctionnaire avait été légèrement blessé à la main.

« L’enquête déterminera s’il y a un lien de cause à effet », a-t-on cependant nuancé à la DDSP, qui souligne que la « présence accrue de policiers » dans le quartier peut aussi servir d’explication. De son côté, le préfet des Hauts-de-France a réagi, ce mercredi matin, sur Twitter. Il a annoncé que « des renforts importants seront affectés la nuit prochaine pour assurer la sécurisation de ce secteur ».