Bron : Trois mois de prison pour les organisateurs d’un rodéo urbain

A L'ARRET Jugés pour avoir organisé un rodéo urbain à Bron, deux hommes ont été condamnés à six mois de prison dont trois avec sursis, en plus d’une amende et de l'interdiction de paraître en ville

J. Le.
— 
Les rodéos urbains sont punis par la loi.
Les rodéos urbains sont punis par la loi. — Manfred Richter - PixaBay

Les deux organisateurs d’un rodéo urbain ont été jugés en comparution immédiate ce mercredi. Ils ont écopé de six mois de prison, dont trois avec sursis, de 1.000 euros d’amende, en plus d’une interdiction de paraître à Bron et de la confiscation de leur matériel, indique la police du Rhône dans un tweet, qui rappelle que ces rodéos sont illégaux.

Les deux hommes étaient à l’origine d’un rodéo urbain qui s’est déroulé le 22 octobre du côté de la Porte des Alpes, à Bron, où se réunissent régulièrement des amateurs de rodéos et de tuning sauvage. La police avait procédé ce soir-là à 70 verbalisations et deux gardes à vue.