Nord : Deux migrants blessés par balles pour une « guerre de territoire »

IMMIGRATION Deux migrants irakiens ont été hospitalisés après avoir été atteints par des tirs d’arme à feu près de Dunkerque

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration marins-pompiers de Marseille
Illustration marins-pompiers de Marseille — C.Delabroy/20 Minutes

Mercredi soir, deux migrants ont été « légèrement » blessés par balles à Grande-Synthe, près de Dunkerque, dans le Nord, a-t-on appris jeudi de plusieurs sources concordantes.

Les pompiers ont été sollicités à 19h45 pour un « secours à personne », avec « la notion de deux personnes blessées par balle, à Grande-Synthe » au niveau d’un magasin Auchan. C’est dans cette zone que se trouve un camp de migrants désireux de rejoindre l’Angleterre.

Pas de pronostic vital engagé

« Comme les intervenants ont entendu quelques détonations, la police a conseillé aux sapeurs-pompiers de se protéger. Vers 20h15, ils ont finalement transporté deux personnes blessées légèrement au centre hospitalier de Dunkerque », a expliqué un porte-parole des pompiers du Nord.

La préfecture du Nord a confirmé que les secours avaient été « sollicités pour deux blessés par balle, sans pronostic vital engagé », sans plus de précisions. « Une enquête judiciaire est en cours », a-t-elle ajouté.

Selon une source proche de l’enquête, il s’agit de deux migrants, « a priori de nationalité irakienne ». Une source policière a précisé que ces blessures faisaient suite à une « guerre de territoire ». D’après elle, l’un « s’est pris trois balles, l’autre une ».