Puy-de-Dôme : Le suspect mis en examen pour assassinat et écroué après la mort de son voisin

DETENTION PROVISOIRE Le procureur de la République a estimé que la préméditation du geste du mis en cause était « évidente »

20 Minutes avec agence
— 
Le mis en cause de 72 ans a été écroué à la prison e Riom (Puy-de-Dôme).
Le mis en cause de 72 ans a été écroué à la prison e Riom (Puy-de-Dôme). — M.Libert / 20 Minutes

Un homme de 72 a été mis en examen pour « assassinat » et placé en détention provisoire à Riom (Puy-de-Dôme) ce mercredi. Il est soupçonné d’avoir tué son voisin de 64 ans de deux coups de fusil deux jours plus tôt à Champétières (Puy-de-Dôme). Un désaccord aurait éclaté entre le mis en cause et la victime, indique La Montagne.

« C’est dommage d’en arriver là à votre âge. Après la carrière exemplaire que vous avez eue, vous risquez la perpétuité. Si vous trouvez ça normal de finir votre vie en prison… », a commenté le procureur de la République en s’adressant au suspect lors de l’audition de ce dernier devant le juge des libertés et de la détention.

Des remords dans un second temps

Le ministère public a affirmé qu'« Il y a une préméditation évidente. Il est allé chercher le fusil, puis il l’a aligné comme à la chasse et l’a tiré comme un lapin ». Le septuagénaire du Puy-de-Dôme n’a, au départ, pas exprimé de regrets et aurait eu des paroles jugées « inacceptables » par son propre avocat.

Il a cependant adopté un autre ton lors de son audition. « J’ai voulu faire peur. Je suis conscient que j’ai fait du mal à sa famille et à la mienne aussi. C’est triste… », a-t-il ainsi confié.