Nord : Le conducteur sans permis fuit à travers champs mais finit en prison

SECURITE ROUTIERE Les gendarmes du Nord ont interpellé un automobiliste en excès de vitesse alors qu'il était sous la menace d'une peine de prison avec sursis

Mikaël Libert
— 
Un gendarme en opération de contrôle de vitesse (illustration).
Un gendarme en opération de contrôle de vitesse (illustration). — S.Ortola / 20 Minutes

Mercredi dernier, un automobiliste nordiste a joué avec le feu alors que pendait au-dessus de sa tête la menace d’une peine de prison. Un simple contrôle de gendarmerie a suffi à l’envoyer en cellule pour quelque temps.

Le karma du mis en cause s’est matérialisé sous la forme de gendarmes en opération de contrôles de vitesse au niveau de la commune de Nomain, près de Lille. Au volant de sa voiture, le conducteur, âgé de 53 ans, circulait à 139 km/h sur la route départementale 938, limitée à 80 km/h.

En excès de vitesse, alcoolisé et sans permis

Intercepté pas les militaires, l’automobiliste savait qu’il risquait gros. Alors, en faisant semblant de chercher son permis de conduire, il en a profité pour fausser compagnie aux fonctionnaires en prenant la fuite à pieds à travers champs. Peine perdue, puisqu’il a été rapidement rattrapé et interpellé.

Les gendarmes ont vite compris pourquoi l’homme craignait d’être contrôlé. Son permis avait été suspendu pour « solde de points nul » et, outre la vitesse excessive, l’automobiliste présentait une alcoolémie de 0,38 mg/l, la limite étant de 0,25 mg/l.

Le mis en cause a été placé en garde à vue puis déféré au parquet. Le magistrat a pu constater que le quinquagénaire était connu de la justice et qu’il était sous le coup d’une peine de prison avec sursis. Sursis qui a été immédiatement révoqué, conduisant l’automobiliste en maison d’arrêt pour les 6 prochains mois. Il sera aussi jugé, en janvier prochain, pour sa conduite sans permis, son excès de vitesse et son alcoolémie.