Puy-de-Dôme : Un homme de 62 ans tué par des tirs de fusil, son voisin interpellé

MESENTENTE Selon les premiers éléments, il « y avait beaucoup de tensions » entre la victime et le tireur présumé

20 Minutes avec agence
— 
Les gendarmes ont interpellé les suspects après deux mois et demi d?enquête. Illustration.
Les gendarmes ont interpellé les suspects après deux mois et demi d?enquête. Illustration. — SYSPEO/SIPA

Un homme de 62 ans a été tué à Champétières dans le Puy-de-Dôme, lundi 25 octobre. Il a été touché par deux coups de feu qui auraient été tirés par son voisin, un agriculteur, rapporte La Montagne. Ce dernier a été interpellé sans résistance par les gendarmes et placé en garde à vue.

Les tirs de fusil ont retenti en début d’après-midi. Selon les premiers éléments des investigations, les deux hommes étaient en mauvais terme. « On ne sait pas encore ce qui a pu se passer mais les deux hommes ne s’entendaient pas très bien », a indiqué le parquet de Clermont-Ferrand cité par le quotidien local.

Enquête ouverte

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de Thiers. Thierry Vernet, le maire de la commune, a fait part de sa vive émotion après le drame survenu dans ce village de 300 habitants. Celui-ci a confirmé qu’il « y avait beaucoup de tensions » entre la victime et le tireur présumé.

Le sexagénaire abattu faisait partie de l’équipe municipale durant le précédent mandat du maire mais également avec sa prédécesseure, Mireille Chartoire, comme premier adjoint durant six ans. Cette dernière connaissait également son voisin âgé de 73 ans : « Moi aussi j’ai eu des soucis avec lui. J’ai fait monter les gendarmes et j’ai porté plainte plusieurs fois. Mais je ne pensais pas qu’il en serait arrivé là. »