Val-d’Oise : 830.000 euros en cash retrouvés chez un garagiste soupçonné de travail illégal

ENQUETE EN FLAGRANCE Outre l'importante somme d'argent liquide, trois employés non déclarés en situation irrégulière ont été repérés et 35 voitures destinées la vente ont été retrouvés sur place

20 Minutes avec agence
— 
Le liquide retrouvé lors de la perquisition provenait « notamment de la vente des véhicules d'occasion », ont expliqué les gendarmes.
Le liquide retrouvé lors de la perquisition provenait « notamment de la vente des véhicules d'occasion », ont expliqué les gendarmes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le responsable d’un garage de Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise) est soupçonné de travail dissimulé et d’emploi d’étrangers sans titre. L’homme a été arrêté le 15 octobre dernier et une enquête en flagrance le visant a été ouverte. Le groupement de gendarmerie du département a effectué une perquisition jeudi dans un atelier situé dans la même ville. Sur le lieu, 827.990 euros en liquide ont été découverts. Une information relayée par les militaires sur leur page Facebook.


Le cash provenait « notamment de la vente des véhicules d’occasion », ont indiqué les gendarmes sur le réseau social. L’opération sur place leur a aussi permis de constater la présence de trois employés en situation irrégulière et non déclarés. Trente-cinq voitures destinées à être revendues via la concession se trouvaient aussi sur place. Les forces de l’ordre ont évoqué « un atelier clandestin de réparation automobile ».

Relâché après sa garde à vue

Le gérant du garage a, dans un premier temps, été placé en garde à vue, puis remis en liberté, rapporte Le Parisien. L’individu risque jusqu’à cinq ans de prison et 15.000 euros d’amende pour chacun de ses employés illégaux.

Il pourrait aussi être condamné à une peine maximale de trois ans d’incarcération et 45.000 euros d’amende s’il était reconnu coupable de travail dissimulé.