Bordeaux : Un automobiliste fonce sur des CRS qui répliquent par dix-sept coups de feu

ENQUETE Une course-poursuite entre un automobiliste et quatre policiers a eu lieu samedi soir à Bordeaux, contraignant deux CRS à ouvrir le feu dix-sept fois pour le stopper, blessant l'individu qui se trouve ce dimanche au CHU

Mickaël Bosredon
— 
Patrouille de policiers
Patrouille de policiers — Bastien Louvet/SIPA
  • Quatre policiers à pied de la CRS 36 ont voulu contrôler un automobiliste samedi soir dans le quartier Saint-Michel.
  • Celui-ci a effectué une marche arrière et s’est enfui.
  • A hauteur de la rue Saint-François, l’individu, défavorablement connu des services de police, aurait alors délibérément foncé sur les policiers, qui ont tiré à dix-sept reprises dans sa direction, le touchant une fois.

Dix-sept coups de feu pour stopper un véhicule qui leur fonçait dessus. Deux policiers de la CRS 36, en détachement de soutien à Bordeaux, ont tiré respectivement onze et six fois, samedi soir aux alentours de minuit, en direction d’un automobiliste qui leur fonçait dessus.

Aux alentours de 23h40, quatre personnels de la CRS 36 effectuent une patrouille à pied cours Victor-Hugo, aux alentours de la rue Saint-François et de la rue du Mirail. « Ils sont alertés par le bruit d’un véhicule qui s’approche à vive allure, mais qui se retrouve bloqué par une voiture devant lui, indique le parquet de Bordeaux à 20 Minutes. Les policiers s’approchent à des fins de vérification du conducteur, et aussitôt celui-ci enclenche la marche arrière et file à vive allure. »

« Il fonce sur les policiers avec une grande détermination »

Les quatre policiers à pied lui courent après. « Il effectue alors une manœuvre à hauteur de la rue Saint-François, et fonce sur les policiers dans une grande détermination » selon les premiers éléments de l’enquête.

« Acculés, deux des quatre policiers sortent leur arme de service et ouvrent le feu sur le véhicule » poursuit le parquet. Dix-sept impacts sont retrouvés, « ce qui correspond aux premières déclarations des policiers. » Le véhicule termine sa course dans un arbre, au niveau du quai Richelieu. « L’individu, blessé, sort pour aller se cacher derrière des roseaux, où il est rapidement interpellé » par les forces de l’ordre.

L’individu touché au niveau de la nuque

Cet homme n’était pas le seul occupant de la voiture mais leur nombre n’a pas pu être déterminé. Le suspect, un jeune homme de 19 ans, « très défavorablement connu des services de police » dit-on de source proche de l’enquête, a été placé en garde à vue. « Celle-ci a toutefois dû être levée compte tenu de sa blessure à la nuque » indique le parquet. L’individu a été conduit à l’hôpital ce dimanche pour y être opéré afin de retirer le projectile qui l’a atteint. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Deux enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Bordeaux, indique Sud Ouest. La première concerne une tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique, la seconde, pour laquelle l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie, se concentre sur l’usage de leur arme par les CRS.

Le syndicat Alternative Police dénonce cette « tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique », « apporte tout son soutien aux collègues intervenus », et « salue le professionnalisme et le sang froid de nos collègues CRS, qui ont employé les moyens en leur possession pour sauver leur vie. »