Metz : Un individu s’introduit dans une école primaire et frappe sa compagne qui y travaille

VIOLENCES L'employée de la cantine scolaire a été giflée devant des dizaines d'élèves choqués par la scène

20 Minutes avec agence
— 
De nombreux enfants ont été témoins des violences depuis la cour ou le réfectoire.
De nombreux enfants ont été témoins des violences depuis la cour ou le réfectoire. — M.LIBERT / 20 MINUTES

Un homme est entré ce jeudi dans l’école primaire de la Seille à Metz (Moselle) pour avoir une explication avec sa compagne. Cette dernière, travaillant dans la cantine de l’établissement, l’a rejoint dans la cour. L’intrus l’a alors frappée, raconte Le Républicain Lorrain. Des dizaines d’élèves ont été témoins des violences depuis la cour ou à travers les fenêtres du réfectoire où ils déjeunaient. Plusieurs enfants ont été traumatisés par la scène.

Certains ont fondu en larmes, a témoigné une personne présente au moment des faits. Cette dernière est intervenue pour mettre fin à la dispute, durant laquelle la femme a reçu une gifle. L’individu avait pris la fuite au moment de l’arrivée de la police. La ville de Metz a d’ores et déjà indiqué son intention de porter plainte. « Nous allons marquer le coup, a fait savoir le maire LR François Grosdidier, c’est inacceptable ».

Un faux prétexte

La victime hésite encore à faire de même. Une enquête a été diligentée. Elle a montré que le conjoint violent avait pu accéder à l’établissement malgré le plan Vigipirate en cours en mentant à un agent. Il a affirmé avoir besoin de récupérer des clés en possession de sa petite amie.

La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) de Moselle a pointé du doigt les failles du protocole anti-intrusion.