Orléans : Un lycée évacué après un appel menaçant de « tout faire sauter »

COUP DE FIL ANONYME L'établissement scolaire et ses environs ont été passés au peigne fin sans que rien d'alarmant ne soit découvert

20 Minutes avec agence
— 
L'appel qui a précipité l'évacuation serait en fait un canular téléphonique.
L'appel qui a précipité l'évacuation serait en fait un canular téléphonique. — D. Sankowski / Pixabay

Les enquêteurs privilégient l’hypothèse d’un canular après un coup de téléphone ayant causé l’évacuation du lycée Benjamin-Franklin d’Orléans (Loiret) ce mardi. L’établissement scolaire situé près de la gare de la ville a reçu dans l’après-midi un appel dont l’auteur aurait affirmé vouloir « tout faire sauter », rapporte La République du Centre. L’interlocuteur s’exprimant parfois en arabe aurait ponctué son intervention d’un « Allah Akbar ».

La menace anonyme a poussé les responsables du lycée à faire sortir de l’établissement vers 15h30 l’ensemble des personnes qui s’y trouvaient. Les forces de l’ordre ont été dépêchées sur place. Une équipe cynophile est intervenue à la place des démineurs de Versailles (Yvelines), un temps attendus. Les bâtiments de l’établissement ont été inspectés et les environs passés au peigne fin sans qu’aucun élément alarmant ne soit découvert.

Une enquête et peu d’informations

Les opérations ont cessé aux alentours de 20h30 et les différents intervenants ont alors quitté les lieux.

La procureure de la République d’Orléans a par la suite annoncé l’ouverture d’une enquête confiée à la police judiciaire de la ville. La magistrate a cependant refusé de communiquer davantage de détails « à cette heure ».