Seine-et-Marne : Un kiné soupçonné d’avoir escroqué 400.000 euros à la CPAM

FRAUDE Le suspect aurait notamment soigné des patients fantômes et a été mis en examen fin septembre

20 Minutes avec agence
— 
Les enquêteurs ont découvert que l'homme percevait 20.000 euros par mois.
Les enquêteurs ont découvert que l'homme percevait 20.000 euros par mois. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Quatre cent mille euros : c’est le montant de la fraude à la Sécurité sociale imputé à un kinésithérapeute. Il a été mis en examen fin septembre à Fontainebleau ( Seine-et-Marne) pour escroquerie en bande organisée, faux et blanchiment, rapporte Le Parisien. Entre 2017 et 2021, le suspect aurait à Paris, en Seine-et-Marne, dans le Bas-Rhin et les Ardennes inventé des patients fantômes, surfacturé ses prestations et produit 75 fausses ordonnances pour être indemnisé.

Dès mars 2018, la Caisse primaire d’assurance maladie de Paris avait déposé une plainte auprès du parquet, dénonçant une série d’irrégularités concernant ce kiné, travaillant au domicile de ses patients. Les enquêteurs ont découvert que l’homme percevait 20.000 euros par mois et qu’il possédait des comptes disséminés en Europe. D’importantes sommes d’argent avaient été passées sur le compte de sa compagne et de deux pseudos patients. Dont celui d’un homme de 41 ans, souffrant de problèmes psychiatriques. Il a touché plus de 250.000 euros.

Un complice présumé également interpellé

Le 21 septembre, le kiné a été interpellé. Il réfute toute participation à cette escroquerie et accuse son pseudo-patient, embauché pour récupérer ses indus, de l’avoir trompé, explique Le Parisien. Ce dernier, également arrêté, est passé aux aveux mais explique qu’il n’a pas fait de faux.

Sans le kiné, « l’escroquerie est impossible à mener car c’est lui, le professionnel de santé qui fait les déclarations de soins, indique un magistrat à nos confrères. Face à la justice, ces deux hommes livrent deux versions qui s’opposent. Mais durant toutes ces années, ils avaient bien noué un pacte. »