Montpellier : L'étudiante activement recherchée depuis lundi a mis fin à ses jours dans une chambre d’hôtel

FAITS DIVERS La jeune femme âgée de 22 ans, fragile psychologiquement, était portée disparue depuis lundi

Jérôme Diesnis
— 
Un officier de police judiciaire. (illustration)
Un officier de police judiciaire. (illustration) — SYSPEO/SIPA

Inès, l’étudiante de 22 ans, activement recherchée depuis le 11 octobre, a été retrouvée morte dans une chambre d’hôtel de Montpellier, dans l'Hérault, vendredi.

La jeune femme, fragile psychologiquement, avait fait l’objet d’un avis de recherche qui laissait entendre le pire. La police nationale avait précisé qu’elle était « susceptible de se mettre en danger ».

Achat de médicaments

Née en Belgique et étudiante en fac de médecine à Montpellier, elle se serait donné la mort en avalant des médicaments, qu’elle avait achetés en grand nombre avant son passage l’acte. L’appel au secours de sa mère, qui craignait le pire pour sa fille, avait été très largement relayé sur les réseaux sociaux.