Marseille : Un narcotrafiquant soupçonné de meurtre interpellé en Colombie

FIN DE CAVALE En fuite, Ahcen M. a été condamné par défaut en 2021 à 10 ans de prison pour trafic de stupéfiant

20 Minutes avec AFP
— 
Le siège de la police internationale Interpol à Lyon.
Le siège de la police internationale Interpol à Lyon. — Laurent Cirpiani/AP/SIPA

Fin de cavale pour Ahcen M. Ce narcotrafiquant marseillais, soupçonné d’être impliqué dans un règlement de comptes mortel en 2019 à Marseille, a été interpellé sur une île située au large de la Colombie, a indiqué samedi l’Office central de lutte contre le crime organisé.

Le 12 mars 2019, Kamel Rahra, 42 ans, avait été tué, et son frère de 44 ans, Fateh, grièvement blessé, dans leur voiture criblée de tirs de fusils d’assaut, à la cité de la Busserine dans les quartiers Nord de Marseille, dans un règlement de compte.

Cueilli sur une île paradisiaque

Après les faits, la PJ de Marseille avait identifié comme auteur présumé de l’homicide Ahcen M., aujourd’hui âgé de 34 ans, qui avait déjà pris la fuite. « Il faisait à la fois l’objet d’un mandat d’arrêt international diffusé dans le cadre de l’enquête pour règlement de compte et association de malfaiteurs, ainsi qu’un autre pour trafic de stupéfiants », a expliqué Guillaume Maniglier, adjoint de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), co-saisi de l’enquête marseillaise.

Une notice rouge Interpol avait également été diffusée contre le suspect, condamné en 2021 par défaut à dix ans de prison pour trafic de stupéfiants. L’enquête a démontré « grâce à la téléphonie de son entourage » que le suspect était en fuite en Colombie « circulant avec de faux papiers ». Il a été interpellé sur l’île touristique de San Andres au large de la Colombie le 13 octobre par la police colombienne, alors qu’il sortait d’un hôtel. Il est incarcéré en Colombie en attente d’une extradition.