Nord : Démantèlement d’un réseau de vol de voitures entre Nouvelle-Aquitaine et Belgique

RESEAU 90 véhicules avaient déjà été volés via la technique du « mouse-jacking »

20 Minutes avec AFP
— 
Police judiciaire. (Illustration)
Police judiciaire. (Illustration) — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Un réseau sévissant dans le nord et le sud-ouest de la France ainsi qu’en Belgique, auquel est imputé le vol de plus de 90 véhicules, a été démantelé par la police et une dizaine de suspects interpellés, a annoncé vendredi la police judiciaire. Cette équipe « utilisant la technique du ''mouse-jacking'' (vol par piratage informatique) » pouvait voler un véhicule en quelques minutes et avait recours à « des méthodes propres à la délinquance organisée », écrit la PJ du Nord dans un communiqué.

Démantelé par la division de lutte contre le crime organisé de la PJ et les Brigades de recherche et d’intervention de Lille, le réseau a dérobé, maquillé puis revendu, à des tiers de bonne foi ou à d’autres malfaiteurs, plus de 90 véhicules, pour un préjudice évalué à 1,7 million d’euros en quelques mois. Les véhicules étaient volés en Belgique, en Normandie, dans les Hauts-de-France et en Nouvelle-Aquitaine. Les garages qui les maquillaient se trouvaient dans le Nord et le Pas-de-Calais, le couple qui les « blanchissait » en Gironde.

Les suspects étaient déjà connus des services de police

Le 11 octobre, onze suspects, sept hommes et quatre femmes, âgés de 18 à 39 ans, « tous déjà connus des services de police », ont été interpellés. Ils ont été déférés vendredi au parquet de Lille en vue de leur mise en examen. Les perquisitions menées ont permis de découvrir, outre des véhicules volés, 50.000 euros en numéraire, des objets de luxe, de nombreuses clés de voiture et plaques d’immatriculation, des appareils électroniques servant à faire démarrer les véhicules et à les reprogrammer, des cagoules, des gants, deux armes d’épaule, deux armes de poing et un gilet pare-balles.

La PJ note dans son communiqué la « recrudescence d’équipes spécialisées » dans le vol électronique de véhicules, des vols sans effraction visible, grâce par exemple au piratage de l’ordinateur de bord de la voiture.