Pas-de-Calais : Deux migrants blessés dans une tentative de fuite de la camionnette de leur passeur

MIGRATIONS L’état de santé des deux migrants, un homme et une femme enceinte, ne suscite pas d’inquiétude

20 Minutes avec AFP
— 
Un bus de la sécurité civile dans un camp de migrants et migrantes à Calais. (illustration)
Un bus de la sécurité civile dans un camp de migrants et migrantes à Calais. (illustration) — DENIS CHARLET / AFP

Deux migrants ont été légèrement blessés vendredi soir à Wimereux ( Pas-de-Calais), d’où de nombreux migrants prennent la mer pour l’Angleterre, dans un accident de la camionnette conduite par leur passeur, qui tentait de fuir devant la police, a-t-on appris auprès de la préfecture et du parquet. Ces deux personnes, un jeune homme et une femme enceinte, ont été « pris en charge par les services sanitaires ». Leur état, ainsi que celui de l’enfant à naître, ne suscitent pas d’inquiétude, a souligné la préfecture.

Tous deux faisaient partie d’un groupe de 22 personnes de nationalité irakienne qui se trouvaient dans un « fourgon », selon Guirec Le Bras, procureur de la République à Boulogne-sur-Mer. Ce fourgon a pris la fuite devant « les effectifs de police de la sécurité publique », puis « a percuté un véhicule particulier dans sa fuite et a été stoppé suite à cet accrochage », a rapporté le magistrat.

« Des conditions peu conformes au Code de la route »

« Le chauffeur de nationalité irakienne a été placé en garde à vue dans les locaux de la PAF », a ajouté Guirec Le Bras, précisant qu’il « serait passé à l’arrière du véhicule pour tenter d’échapper à son interpellation ». Les passagers « étaient tous entassés dans une camionnette dans des conditions peu conformes au Code de la route, ce qui laisse à penser qu’il s’agit de migrants », a commenté pour sa part la préfecture, indiquant qu’ils avaient été laissés libres.

Des personnes soupçonnées d’être des passeurs, transportant du matériel ou des migrants vers les plages d’où ils tentent la traversée vers l’Angleterre sur de petites embarcations, sont régulièrement interpellées dans la région. Station balnéaire de la Côte d’Opale, proche de Boulogne-sur-Mer, Wimereux compte parmi les communes confrontées à une multiplication des départs de migrants ces derniers mois.